Un manège signé Delarozière bientôt installé dans la cour du Channel

voix du nord le 12 septembre 2017 - Bruno Mallet

Le manège Carré-Sénart, créé en 2008, va s’installer aux anciens abattoirs à l’occasion des Feux d’hiver, et certainement jusqu’à l’été 2018. C’est l’une des bonnes nouvelles de la programmation du Channel, que la scène nationale vient de dévoiler dans son intégralité.

La présence artistique de François Delarozière sur le territoire va encore s’étoffer dans les prochains mois. Après ses machines de spectacle (cheval-dragon, araignée, éléphant et autres girafes) ces dernières années, avant son colossal projet urbain dans les années à venir dans le cadre de la requalification du front de merc’est l’une de ses œuvres emblématiques du créateur qui va s’installer prochainement dans la cour du Channel : le manège de Carré-Sénart.

Ce manège avait été acheté il y a une dizaine d’années par l’agglomération nouvelle de Melun-Sénart (Seine-et-Marne et Essonne), qui voulait en faire l’une des forces d’attraction de son cœur urbain et commercial, le Carré Sénart. La gestion du manège avait été confiée à la scène nationale locale, dont l’une des missions était de faire voyager cet équipement loin de la région parisienne, pour y faire rayonner l’image de marque de Carré-Sénart. C’est ainsi qu’après Madrid (Espagne), Anvers (Belgique) ou Plzen (République tchèque), ce manège va arriver à Calais. «  J’ai d’excellentes relations avec Jean-Michel Puiffe, mon collègue de la scène nationale de Sénart, note Francis Peduzzi, le directeur du Channel, et grâce à lui nous pouvons accueillir ce manège. L’idée est de le faire fonctionner durant les Feux d’hiver mais aussi au-delà, si possible jusqu’à l’été prochain. On aimerait avoir pour cette opération spéciale une participation de la communauté d’agglomération.  »

Après les Feux d’hiver, le manège pourrait tourner les mercredis et week-ends, tous les jours durant les vacances scolaires. Évidemment, ce manège porte la patte Delarozière : il est carré, mesure 18 mètres de côté et 14 mètres de haut. Il peut accueillir 48 personnes (adultes et enfants), sur des montures aussi originales que buffles géants, mantes religieuses, têtes de poisson mobiles, insectes et animaux grimpants… Un bestiaire merveilleux qui, à défaut de le surprendre, devait une nouvelle fois ravir le public.
Lire l’article sur le site de La Voix du nord 


AUTOUR DE Calais

Feux d’hiver 2017 Feux d'hiver 2017

Voici le re­tour de Feux d’hi­ver, huit ans après. Cette ré­sur­rec­tion, on la doit à la vo­lonté de la Ré­gion Hauts-de-France, et en par­ti­cu­lier celle de son pré­sident, Xa­vier Ber­trand. Et le Channel est bien dé­ci­dé à ho­no­rer la confiance qui lui est faite.

lire la suite