Festival Attraction au 104

du 10 décembre 2010au 26 juin 2011 | Paris - France

“On sait quand sa commence, mais on ne sait pas où ça s’arrête”. Tel était le slogan du festival qui se tenait dans la hall du 104. Un slogan on ne peut plus adéquate, le Manège ayant été à plusieurs reprises prolongé pour finalement rester jusqu’au mois de juin. 

 

manege paris 104
Le Manège au centquatre à l’hiver 2010 © DR

C’est au chausse pied que le Manège est rentré dans la hall du centre culturel rue d’Aubervilliers à Paris. L’équipe a même dû renoncer à installer une partie du fronton dans l’espace était exigüe. En effet les engins de montage ne pouvait pas manœuvrer pour installer l’intégralité des ornements. Qu’importe, The show must go on. Et considérant le succès rencontré auprès des habitants des alentours, il aurait été dommage de ne pas surmonter cette légère déconvenue.

Un univers enchanté dans la halle du 104

À bord du manège, les parisiens ont pu choisir de chevaucher un animal parmi les trois buffles géants, les quatre insectes grimpeurs, les dix insectes sur rail, les trois têtes de poissons et quelques autres facéties poétiques et rêveuses… En outre, ils ont pu jouer, le temps d’un tour, aux marionnettistes en se retrouvant aux commandes de ces bêtes fantastiques et en actionnant des manettes.


VIDÉO

Décembre 2010, le Manège Carré Sénart, est l’événement fil rouge du festival « Attraction ! » au 104.

Image et montage SAN de Sénart.


LE CHIFFRE

197

Initialement programmé à l’occasion des fêtes de fin d’année, le Manège a connu un tel succès qu’il est finalement resté à Paris 197 ce qui est à ce jours sa plus longue exploitation. Record à battre !


REVUE DE PRESSE "Paris"

Logo Télérama sortir le 15 décembre 2010 - Non renseigné

Si vous êtes amateur de belles machines, sans céder aux charmes d’un lance-missiles ou a la vélocité d’un AMX, vous serez sensible à cette oeuvre d’art forain, inventée et construite par le génial et inépuisable François Delaroziere, le concepteur des sculptures mobiles de Royal de Luxe et des machineries de l’île de Nantes Quarante tonnes, 14 mètres de […]

lire la suite

Logo le point le 24 décembre 2010 - Marie Audran

Il a atterri à Paris et y restera jusqu’au 27 février. Ce manège géant, un ovni imaginé pour faire tourner la tête des petits comme des grands, trône dans la halle Aubervilliers, au cœur du Centquatre, anciennes pompes funèbres reconverties en centre de création artistique. Impossible de le rater avec ses 50 tonnes, ses 18 […]

lire la suite

logo le parisien le 10 décembre 2010 - Mathilde Cousin

Ce week-end, le Centquatre, ce grand lieu culturel installé dans les anciennes pompes funèbres de la rue d’Aubervilhers (XIXe), fête sa relance. À l’initiative de son nouveau directeur, José-Manuel Gonçalves, une programmation variée, baptisée «Attraction!», est à découvrir. Pour la majorité des installations, l’entrée est libre. Les familles apprécieront le manège et les spectacles de […]

lire la suite

Logo Libération le 20 décembre 2010 - J. R.

Le CentQuatre revit et entend bien le faire savoir. Telle est du moins l’ambition affichée par ce gigantesque bâtiment, enjeu majeur de la culture sous l’ère Delanoë, qui a vécu une période de rodage pour le moins laborieuse avant d’être récemment confié à José Manuel Gonçalves. Pendant les fêtes (et même après), on peut venir […]

lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ne ratez rien des publications du Manège

nous suivre