Croquis du Manège

À la base de chaque projet de La Machine, il y a des croquis de François Delarozière. Même si ceux comportent déjà des éléments techniques, ils laissent place à l’inventivité et aux initiatives des constructeurs qui travaillent à partir de ces croquis.

croquis manege
Croquis du Manège par François Delarozière

« Construire un objet en mouvement, c’est créer une architecture vivante. Le mouvement caractérise la vie. Dans une machine, le châssis constitue le squelette, les vérins, poulies, engrenages sont les muscles et l’habillage en bois, la peau. Il ne s’agit pas là de reproduire ou d’imiter la nature mais de s’en inspirer, de se servir de ses formes, de ses tensions, de son mouvement pour inventer, créer un langage qui va s’appuyer sur la relation entre la machine et l’animal. Mais ce langage est complexe et fragile. La manière et le moyen de créer un mouvement interviennent autant. La présence de manipulateurs, ici, l’utilisateur enfant ou adulte, renforce encore cette idée de vie et donne au mouvement de la machine un sens supplémentaire. Cet ensemble forme le couple machine/manipulateur. La machine devient acteur et le manipulateur joue de cet instrument. »

François Delarozière / La MachineÀ la base


IMAGES

Arrow
Arrow
Slider

  • Ne ratez rien des publications du Manège

nous suivre